Quels sont les types de diamants ?

Les diamants sont regroupés en plusieurs catégories. Les pierres de type I contiennent de l’azote, soit en grappes (type IA), soit sous forme d’atomes isolés (type IB). Toutes les pierres de type I sont des isolants électriques et comportent des bandes d’absorption dans la partie infrarouge du spectre. Ils sont généralement jaune fluorescent en lumière ultraviolette.

Les pierres de type I peuvent être incolores, grisâtres ou vertes (rarement bleues ou violettes), mais sont normalement jaunâtres à brunâtres, et incluent la série de pierres jaunâtres qui constituent la grande majorité des diamants vus dans le commerce des pierres précieuses (pierre precieuse paris). Les diamants de type II ne contiennent pas d’azote et sont de bons conducteurs de chaleur. Les pierres de type IIA sont incolores, mais les pierres IIB contiennent du bore, une couleur bleuâtre (parfois brunâtre ou grise) et sont conductrices de l’électricité. Une catégorie très rare appelée HGBV (riche en hydrogène, gris au bleu au violet) est produite par la mine Argyle en Australie. Les pierres HGBV contiennent de l’hydrogène et du nickel, ce qui est extrêmement rare dans les diamants d’autres localités. Les pierres bleuâtres de type I sont extrêmement rares et peuvent être distinguées des pierres de type IIB riches en bore car elles sont non conductrices et ont une fluorescence différente.

Certains diamants sont «allochromatiques» et colorés par des impuretés, telles que l’azote et le bore, qui créent des «centres de couleur» qui absorbent sélectivement certaines lumières. Cependant, une vaste gamme de nuances est créée par divers types de défauts structurels, tels que les lacunes. Celles-ci se produisent naturellement, mais peuvent également être produites par une large gamme de processus énergétiques.